MONICA BELLUCCI

PRESENTATION

MARIA CALLAS
Lettres & mémoires

textes et mise en scène : Tom Volf

 » Ce spectacle est pour moi l’aboutissement de 7 années de travail dédiées à Maria Callas. Dans le film Maria by Callas (sorti au cinema dans 45 pays en 2018) quelques lettres étaient déjà présentes en filigrane, elles représentaient pour moi la voix la plus intime de la femme derrière la légende, plus Maria que Callas. Dans l’exposition éponyme, à nouveau certaines lettres étaient présentes cette fois-ci physiquement dans des vitrines. Avec l’ouvrage Maria Callas Lettres & Mémoires j’ai eu l’impression d’ajouter la dernière pierre à l’édifice d’un multi-projet titanesque avec pour angle commun : mettre la voix de Maria au centre, et lui permettre, à travers nombre de documents et archives inédites, de raconter sa propre histoire, dans ses propres mots.

Concomitamment à la parution de l’ouvrage, ma rencontre avec Monica Bellucci à donné naissance à cet ultime projet, sur scène cette fois-ci. Un véritable challenge que de devoir réussir à raconter la vie de Callas, strictement dans ses propres mots, en un peu plus d’une heure de spectacle. En effet, c’est 30 années de cette vie de gloires et douleurs qui se déroulent sous nos yeux. Les mémoires, inachevées, débutent et clôturent le spectacle. Maria s’adresse directement au spectateur et se confie, se dévoile comme jamais. Pour la première fois c’est elle qui raconte, pas les autres à sa place. Et à travers ses nombreuses lettres, à des proches anonymes ou illustres, c’est une femme méconnue que l’on découvre; forte et vulnérable à la fois; pleine d’ambition et de rêves dans ses jeunes années; remplie de doute et de souffrance dans les dernières.

Le spectacle est conçu en trois parties qui se succèdent chronologiquement, divisées naturellement entre les trois décennies traversées par Callas : les années 50, ses débuts sur scène et son mariage avec Meneghini, les années 60, sa rencontre avec Onassis et l’idylle brisée huit ans plus tard, et enfin les années 70, ses dernières, nostalgiques et solitaires.

Au milieu de la scène un canapé, reproduction exacte de celui de l’avenue Georges Mandel, appartement parisien où Callas vécu les 15 dernières années de sa vie. Au bout du canapé, un gramophone, celui sur lequel Maria écoutait ses propres enregistrements et les musiques du Bel Canto qu’elle affectionnait tant. Ces musiques et enregistrements on les entends à plusieurs moments, en trait d’union d’une lettre à l’autre, symbolisant le temps qui passe, une voix qui d’abord jaillit avec toute la puissance de la jeunesse et qui petit à petit va s’éteindre pour laisser place à un piano jouant seul les airs d’autrefois.
Monica Bellucci porte une robe ayant appartenu à Callas, prêtée par la collection italienne My private Callas elle était restée à l’abri des regards depuis plus de 60 ans et n’avait jamais été portée par qui que ce soit d’autre. Cette robe et la transformation spectaculaire de Monica, ainsi que le jeu des lumières et des claires-obscures, nous donnent le sentiment de se trouver véritablement dans le salon de la Callas dont l’esprit réapparaît un court instant pour partager, à travers les mots de Maria, un moment d’intimité avec son public. »

Tom Volf

EN TOURNÉE

En tournée en 2020. Dates à venir.

BOOKING

Sophie Hossenlopp
sophie.hossenlopp@visiteursdusoir.com

GALERIE PHOTOS


Besoin d'un renseignement sur nos spectacles et/ou nos artistes ? Contactez-nous