FAIRUZ

BIO

Chanteuse libanaise, la plus grande interprète contemporaine de musique arabe.

Née à Dbayyeh, Nuhad Haddad, dite Fairuz, grandit à Beyrouth dans une famille de culture chrétienne syriaque. Élève à l’école Saint-Joseph, elle se distingua dans la chorale, et fut engagée comme choriste à la radio nationale libanaise. Elle rencontra en 1949 Assi Rahbani, qui lui offrit ses premières compositions et qui devint son mari en 1954.

Dans les années 1950, la jeune chanteuse s’essaya à des styles différents, de la variété à la musique classique arabe, se prêtant aux influences qui traversaient un Liban alors cosmopolite et ouvert sur le monde. Fairuz se fit connaître dans le monde arabe, chanta au Caire en 1955, puis se spécialisa durant les années 1960 dans les opérettes libanaises comme Bayya en khawatim (1964) et Ayyam Fakhreddin (1967). Elle travailla aussi avec le compositeur égyptien Mohamed Abd-el-Wahab, développant un style à mi-chemin entre le folklore libanais et la musique arabe classique.

Au Liban, son immense succès populaire, son attention pour toutes les communautés quelles que soient leurs confessions donnèrent à Fairuz la stature d’un symbole national, comme Oum Kalsoum l’avait été pour l’Égypte. Pendant la guerre civile, elle se produisit dans les pays arabes, au Maghreb, en Europe et aux États-Unis, mais continua de résider dans son pays. A partir de 1979, Fairuz a modernisé son style avec la collaboration de son fils, Ziad Rahbani, ouvrant sa musique au jazz et au style occidental tout en continuant de puiser dans le répertoire arabe. Fairuz, qui a su se tracer, dans l’univers de la musique arabe, un chemin ouvert à la modernité tout en respectant les traditions, demeure la plus grande voix arabe de la seconde moitié du XXe siècle.

EN TOURNÉE

Nous contacter pour plus de renseignements.

BOOKING

Olivier Gluzman
ogluzman@visiteursdusoir.com

 FAIRUZ


Besoin d'un renseignement sur nos spectacles et/ou nos artistes ? Contactez-nous